Message de la part d’un ancien enseignant

A Mademoiselle Charlotte Charpot
Editions de l’Arbre

Mademoiselle,

Je tiens ici à vous remercier pour votre splendide témoignage et vous féliciter pour votre humour et la rare qualité de votre écriture.
Régent littéraire, j’ai quitté l’enseignement de la Ville de Liège il y a cinq ans, à l’âge de soixante ans. J’ai assuré le cours de latin, d’histoire et de français dans les quatre années dévolues aux régents, dans l’enseignement général (cinq ans) et dans l’enseignement technique et professionnel (trente-deux ans) de la Ville de Liège.

J’ai vécu, durant ma splendide ( ?) carrière, exactement ce que vous décrivez, le plus dur à mon sens étant ce sentiment de dévaluation et de perte de confiance en soi que vous décrivez très bien. Au gré de la couleur politique du pouvoir communal, j’ai connu d’abord d’excellentes et humaines directions libérales, et ensuite, durant de trop longues années, j’ai vécu sous la férule et la morgue socialistes : c’est incompréhensible de voir des gens de gauche, anciens collègues, une fois arrivés au pouvoir, témoigner d’un tel mépris vis-à-vis de leur petit peuple, et cela plus encore quand on est, comme moi, de sensibilité centre-gauche !

Encore bravo et merci pour votre très bon livre. Que la vie, maintenant, vous soit douce.