26 novembre 2012

Monsieur l’éditeur, je… préfèrerais mourir foudroyée par la lèpre bubonique, s’il vous plait.

  …C’est le grand jour, celui où… tu t’es faite belle et tu as mis ta robe chatoyante en soie de loutre de l’Himalaya perlée de larmes d’espoir, celui où… Tu te rends à l’imprimerie en tremblant comme la fois où tu as rendu ton mémoire de thèse relié à l’envers avec seulement les pages impaires et que tu t’en es aperçue pendant la soutenance, C’est le jour où…. avant de lécher le timbre (15,90€ pour la Belgique quand même) tu dois écrire : UNE-LETTRE-DE-PRESENTATION-POUR-L’EDITEUR. Et là, c’est le drame. Tu te... [Lire la suite]
Posté par diderot à 20:26 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,