13 juin 2013

Petit billet d'humeur sur l'Ego des auteurs.

Toute la journée, j'entends parler de l'Ego des auteurs. Les éditeurs en parlent, Les libraires en parlent, Les blogueurs en parlent, Les AUTRES auteurs en parlent, Tous ceux qui les côtoient, en général, en parlent.   C'est énorme un égo, C'est énervant, poussiéreux, ça prend de l'espace, de l'oxygène, c'est casse pieds, ridicule, envahissant, égoïste, monopolisant, ça bouffe de l'énergie, ça agace,   en bref, c'est sale. Vil. Déplaisant. Pour les bonnes gens. Qui n'en ont pas.   Et d'ailleurs un... [Lire la suite]